Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

 
 
 
 
> Détection
> Centralisation
> Commande
> Dissuasion
> Transmission
> Prévention Incendie
> Evacuation d'Urgence
> Caméras et Domes
> Enregistreurs d'Images
> Moniteurs
> Barrière Levante
> Portes
> Portails
> Interphones
> Digicodes
> Systèmes à Badges
> Lecteurs Biométriques
> Verrouillage
 
 
 
Quelques Chiffres

AUGMENTATION DU NOMBRE DE CAMBRIOLAGE
Le nombre de cambriolages a augmenté de 16% en 2011 (passant à 323 954 cambriolages) et de +,8,8% en 2012 soit 359 500 cambriolages sur l'année selon le dernier rapport de l’Observatoire national de la délinquance
1 CAMBRIOLAGE A LIEU TOUTES LES 3 MINUTES EN FRANCE
Sans compter les vols avec violence

LES CHIFFRES A RETENIR
Les chiffres s'envolent pour les résidences principales. Ne faites pas partie de ces statistiques !
Environ 370 000 cambriolages ont eu lieu en France en 2008 et près de 400 000 en 2009 :

• 80 % des cambrioleurs réussissent à pénétrer dans l’endroit souhaité
• 41,66 % des cambrioleurs passent par une fenêtre
• 16,60 % passent par la porte d’entrée principale
• 12 % passent par la porte du garage
• 55 % des cambriolages ont lieu entre 14 heures et 17 heures
• 1/3 des cambriolages ont lieu la nuit
• 3 minutes c'est le temps moyen estimé d'une effraction
• 15 minutes c'est le temps moyen estimé d'un cambriolage
• + 12,6 % des cambriolages sur 12 mois pour les habitations principales

N'attendez pas qu'il soit trop tard !


ARTICLE PARU DANS LA NOUVELLE REPUBLIQUE
Une page entière sur la hausse impressionnante du nombre des cambriolages en Indre-et-Loire est paru dans La Nouvelle République le 3 novembre 2009 : +6 % de cambriolages en zone Gendarmerie, +20,05 % en zone police pour les cambriolages d’habitations !
Et les voleurs n’ont pas trop de souci à se faire : le taux d’élucidation a diminué cette année : 7,96 %. Cela veut dire que 92 voleurs sur 100 courent toujours. Et quand ces derniers sont arrêtés, généralement ils sont laissés en liberté, en attendant que les tribunaux engorgés puissent juger leur affaire, et leur infliger une peine avec sursis faute de place en prison !

 
 
Consultez nos références clients